L’iPad mini en 10 points

Tout savoir sur l’iPad mini en 10 points. Apple a présenté ses dernières nouveautés 2012 lors d’une Keynote au California Theater de San José, hier au soir. La star de la soirée était le dernier-né de sa gamme iOS, et c’est un iPad. Mais plus que l’iPad de 4ème génération, également présenté à cette occasion, c’est l’iPad mini que tous attendaient. Coup d’oeil sur ce nouveau venu sur le segment des tablettes 7 à 8 pouces, qu’Apple ne pouvait délaisser.

 

1. Le prix


Une fois n’est pas coutume, le prix est sans aucun doute l’argument n°1 pour acheter l’iPad mini. Comme les autres appareils de sa gamme, il est disponible en deux versions, Wi-Fi et Wi-Fi + Cellular, en deux couleurs, Noir et ardoise et Blanc et argenté (comme l’iPhone 5) et en trois capacités, 16, 32 et 64 Go. La version Wi-Fi qui arrive en France la première est naturellement la moins chère avec un premier prix de 339 euros pour le 16 Go. Pour ce qui concerne les autres versions Wi-Fi, le 32 Go affiche 439 euros et le 64 Go, 544 euros. Le modèle Wi-Fi + Cellular, qui sera livrée quelques semaines après le lancement du modèle Wi-Fi, affichera pour sa part un prix d’entrée à 469 euros pour la version 16. Face à un iPad 2, qui représente l’entrée de gamme mais n’est plus disponible qu’en 16 Go aux prix de 409 euros (Wi-Fi) et 529 euros (Wi-Fi + 3G), le mini est moins cher de 70 et 60 euros en fonction des versions. Enfin, l’iPad mini devrait bénéficier d’offres de la part des opérateurs lors du lancement de la version Wi-Fi + Cellular, avec des contrats de deux ans. À suivre donc.


 

2. La taille

Lors de la Keynote, Phil Schiller, le Senior Vice-President en charge du marketing, a réussi son effet, en présentant l’iPad mini d’une seule main, et à pleine main. Sa tranche est par ailleurs aussi épaisse qu’un crayon, avec une réduction de 23% par rapport à l’épaisseur d’un iPad 3. Comme l’iPhone 5 qui a gagné en hauteur, l’iPad mini est supposé être utilisable d’une seule main et il semble en effet disposer de la taille idéale pour cela. Il est en outre très facile à ranger dans un sac et saura se faire très discret avec son poids, lui aussi « mini ». Avec 308 grammes pour la version Wi-Fi, il pèse à seulement 20 grammes de plus que deux iPhone 4S ensemble (144 grammes chacun) et 53% de moins que le poids d’un iPad de troisième génération. En outre, malgré son aspect compact, il conserve un écran de belle facture qui vous permettra de lire des livres numériques, feuilleter des magazines, regarder des vidéos, et même travailler un peu.

 

3. L’écran

Steve Jobs pensait qu’une tablette de 7 pouces n’était pas viable. Avec 7,9 pouces, qu’il s’agisse d’un désaveu ou non, le cap est finalement franchi. Ses excellentes relations avec Sir Jony Ive, le patron du design ont pu faire pencher la balance.  Une chose est certaine, cet écran est loin d’être mini et n’est certainement pas ridicule, bien au contraire. Avec 7,9 pouces de diagonale, l’iPad mini reprend les même chiffres que l’iPad en les inversant, ce dernier affichant une diagonale de 9,7 pouces. L’écran n’est donc pas trop petit avec 20 cm en diagonale, et lorsque vous regardez un iPad mini placé devant un iPad, il cache une grande partie de l’écran de ce dernier, le sommet de l’appareil masquant presque la première ligne d’applications. Selon Apple, son écran dispose de 37% de surface de plus que les tablettes de 7 pouces, pointant ainsi implicitement Amazon, Google et Microsoft. L’iPad mini propose la même résolution que l’iPad de deuxième génération, avec 1024×768. Même en réduisant la taille de son best-seller, Apple ne peut s’empêcher d’en faire toujours plus que la concurrence, s’il en est.

 

4. La puissance

En présentant l’iPad mini, Apple a démontré que parfois, il faut savoir recycler les éléments, et pas seulement lorsque les appareils sont hors d’usage. En effet, alors que l’iPad de 4ème génération était dévoilé avec une puce A6X surpuissante, l’iPad mini, certes plus petit affiche un processeur bien connu puisqu’il s’agit du A5, un bicœur qui équipe les iPhone 4S. L’iPad mini est donc potentiellement aussi rapide qu’un iPhone 4, mais deux fois moins rapide qu’un iPad de 3ème génération, et par conséquent, quatre fois moins rapide qu’un iPad de 4ème génération. Toutefois, il n’en demeure pas moins un appareil particulièrement véloce doté d’une puce à deux cœurs cadencée à 1 GHz, une puissance largement suffisante pour utiliser les meilleurs jeux et les applications les plus évoluées. Côté système d’exploitation, il embarque logiquement l’iOS 6 par défaut et saura parfaitement supporter iCloud.

 

5. Le design


C’est probablement là qu’Apple a le plus surpris. Le web fourmillait de « fakes » d’iPad mini dans les semaines précédant le lancement, c’est-à-dire de photos créées de toutes pièces et montrant souvent des iPad classiques réduits de manière plus ou moins homothétique pour représenter le nouveau-venu. Souvent, ces images reprenaient donc le design connu de la tablette Apple. Or, l’iPad mini ressemble presque plus à un iPhone 5 qu’à un iPad. Il conserve un air de famille avec la tablette grâce à un rebord arrière légèrement biseauté, mais sa coque Unibody en aluminium rappelle par beaucoup de lignes celle du mobile, tout comme la vitre, chanfreinée au diamant. Enfin, ses coloris, Blanc et argent ou Noir et ardoise sont les mêmes que ceux de l’iPhone. Il reprend également le connecteur Lightning, qui a été introduit par Apple sur l’iPhone, l’iPod touch et le nano de dernières générations, trois appareils qui ont tous connu un important restylage. Cette nouvelle forme aidera beaucoup à la prise en main du mini. Notez également que l’iPad de dernière génération reçoit aussi ce nouveau connecteur, sans changement de design pour sa part.

 

6. L’appareil photo


Alors que l’iPhone 5 propose désormais une caméra de 8 mégapixels, comme le 4S avant lui, les iPad, et le mini n’échappe pas à la règle, sont toujours équipés d’appareil photo numériques de 5 mégapixels. Toutefois, la lentille du mini est, comme sur l’iPhone 5, une iSight, ce qui signifie qu’elle dispose d’optiques de pointe capables de prises de vues de qualité. Les deux caméras sont reliées à un capteur de luminosité situé à l’arrière de l’appareil pour faciliter les prises de vue en conditions de faible éclairage. Si certains utilisent aujourd’hui leur iPad classique pour prendre des photos cet appareil n’était clairement pas le plus pratique de la gamme Apple dans ce domaine. Le mini pourrait bien changer cela.

 

7. FaceTime en HD


C’est une nouveauté pour les iPad de dernière génération, FaceTime, le service de visioconférence entre appareils iOS et/ou Mac propose désormais la HD. Les deux derniers iPad, classique et mini proposent cette fonctionnalité. La caméra avant de l’iPad a donc reçu une sérieuse remise à niveau, avec une résolution de 720p, soit autant que ce qu’un iPhone 4 est capable d’atteindre en capture vidéo avec sa caméra arrière de 5 mégapixels.

 

8. La vidéo en HD


La caméra iSight de l’iPad mini est également capable de capturer des vidéos en HD 1080p, la plus haute résolution actuelle pour un appareil mobile. En outre, cette caméra est équipée d’une technologie de stabilisation vidéo, ce qui vous permettra de réaliser des films souvenirs sans tremblement. Le faible poids de l’appareil ne devrait pas être un obstacle pour le réalisateur en herbe que vous êtes.

 

9. Les applications


L’iPad mini pourra utiliser directement toutes les applications du Store, et notamment les 275 000 applis développées uniquement pour iPad. En effet, en utilisant la même résolution d’écran que l’iPad 2, il ne nécessite aucune intervention de la part des développeurs pour modifier leurs applis. Il tourne avec iOS 6 et sera pleinement compatible si vous utilisez iCloud, ou Documents in the Cloud pour gérer vos fichiers Pages, Numbers ou Keynote. Enfin, il dispose de Siri, l’assistant vocal Apple qui vous permettra de jouer des fichiers musicaux, de lancer un appel FaceTime, ou de lui demander d’effectuer une recherche sur le web, le tout, à la voix, sans oublier les applications natives telles que Messages pour iMessage, Horloge ou encore Vidéos.

 

10. Au quotidien

Au quotidien, l’iPad mini devrait rapidement devenir encore plus indispensable que l’iPad classique. Plus grand qu’un iPod touch ou qu’un iPhone et surtout, nettement plus léger, il sera parfait pour jouer ou lire un livre, un site web d’actualités ou utiliser ses applications favorites. Léger et compact, il se rangera facilement et si vous messieurs ne portez pas toujours un sac, les dames devraient rapidement apprécier ces atouts au moment de l’emmener dans leur sac à main. Côté performances, il n’a rien à envier à ses « grands frères » avec une batterie capable de tenir pendant 10 heures, soit autant que les iPad précédents ou que la dernière génération. Il a toutes les qualités d’un iPad, la taille et le poids en moins. D’ailleurs, Apple l’a présenté comme un concentré d’iPad et non une tablette-Light.

 

Les prix, les versions

iPad mini Wi-Fi

16 Go 339 euros

32 Go 439 euros

64 Go 544 euros

 

iPad mini Wi-Fi + Cellular

16 Go 469 euros

32 Go 569 euros

64 Go 674 euros

Fiche technique

Dimensions (mm) : 200×134,7×7,2

Poids (g) : 308 (Wi-Fi) / 312 (Wi-Fi + Cellular)

Taille écran (pouces) : 7,9

Résolution (pixels) : 1024×768

Mémoire : 16, 32 ou 64 Go

Vitesse processeur : 1 GHz

Système d’exploitation : iOS 6

Navigateur : Safari

Appareil photo : 5 mégapixels

 


Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*