Zoom / Application / Jeu iPhone-iPad: Batman : The Dark Knight Rises

C’est l’un des jeux phares de la rentrée sur iPhone et iPad. Batman : The Dark Knight Rises, reprenant l’histoire du film éponyme signé Christopher Nolan, est vraiment beau, abouti et prenant. Quelques défauts sont à relever, mais c’est surtout un fun sans limites qui s’offre à vous, pour à peine 5,49 euros.

L’écran d’accueil pose les bases d’un jeu très réussi esthétiquement.

L’écran de chargement annonce la (les) couleurs. On y rencontre un Batman statutaire et déterminé, sur un fond explosif. Un premier cliché aussi impressionnant sur le téléphone que sur la tablette. C’est avec un second grand plaisir que nous découvrons un Gotham City totalement ouvert, comme Gameloft le promettait au début de cet été. On regrette cependant que la ville soit absolument vide de tout citoyen, ce qui terni un peu la sensation de liberté.

Le sentiment de liberté, sur terre ou dans les airs, est très agréable, bien que la ville soit totalement vide.

Les combats sont très réalistes, bien qu’ils se réduisent pour le joueur à un tapotage continu de l’icône « Attaque ».

Les premières minutes de jeu aident à prendre en main le gameplay extrêmement simple. Et l’on découvre rapidement qu’il l’est peut être un peu trop. En phase de combat principalement, dans lesquelles on voit notre Batman s’agiter dans tous les sens et passer du Mawashi-Geri à la grosse torgnolle, sans que nous ayons le moindre contrôle sur ses mouvements. Un seul bouton lance les coups, et c’est un peu frustrant. La seule variante consiste a balancer des Batarangs (étoiles) dans le faciès des ennemis situés à moyenne distance, ou de les accrocher au grappin pour les ramener à portée (cette dernière technique étant somme toute assez plaisante). Passé cette note un peu négative, c’est un jeu réellement abouti qui s’offre à nous. Grappin, planage, sauts et attaques surprises ponctuent la partie, et procurent un réel plaisir de jeu. Il faudra même s’y reprendre à deux fois pour planer idéalement entre les buildings, ce qui incite à se plonger encore un peu plus dans le jeu. Toutes les actions sont réalisables grâce à de petites icônes clairement illustrées, de la libération d’un otage à l’ouverture d’une porte en passant par le piratage d’une serrure. D’ailleurs, ce système de piratage, ou « crochetage », est assez ingénieux, et se présente sous la forme d’un mini puzzle-game où il faudra relier deux points (voir photo). A noter également le système de loterie permettant de gagner des éléments d’équipement supplémentaires. Enfin, comme tout jeu de Batman qui se respecte, TDKR inclus les véhicules du super-héros, tels que le Batpod et la Batmobile, bien entendu. Même chose ici, un temps d’apprentissage sera nécessaire pour ne pas plier la tôle contre les murs et lampadaires de Gotham.

Le système de crochetage des serrures est plutôt bien pensé.

Une fois les contrôles bien acquis, on peut s’ouvrir un peu plus à l’histoire, qui est strictement identique à celle du film. Bane, infâme terroriste masqué aux airs de catcheur bon marché, menace de raser Gotham City par les flammes. Bruce, exilé depuis quelques années, est donc obligé de ranger pantoufles et cigares et de ressortir sa sombre panoplie, et accessoirement de sauver le monde. Un peu rouillé au début du jeu, il retrouve peu à peu ses aptitudes, et ne fait finalement qu’une bouchée des pitoyables bandits. Les rencontres avec les personnages secondaires et les dialogues sont teintés d’humour, ce qui rend le jeu plutôt complet, alors que le suspens joue en faveur de l’immersion.

Rarement de bonne humeur, Bane va vous mener la vie dure…

Hélas, la première rencontre avec Bane se soldera par une capture, et c’est vraiment là que le jeu commence. On le subodore par la pseudo-cinématique (qui est en fait un enchainement de dessins bien travaillés). Vous êtes au bagne, et il va falloir vous en sortir parmi les matons ultra-violents et prisonniers pessimistes. Dépouillé de tout, il faudra ruser, et prouver que le chevalier noir n’a pas pris trop de rides. Les quelques énigmes et pièges que vous rencontrerez ne vous lasseront pas, tant le fun du gameplay est omniprésent. Un vrai jeu pour iPhone, qui vous désociabilisera pendant un bon bout de temps.

Un peu rouillé, Bruce va se laisser capturer, mais pas pour longtemps.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*