Sortie iPhone 5

Apple a dévoilé mercredi 12 septembre le dernier-né de la gamme iPhone. S’il représente la sixième génération du mobile à la Pomme, c’est bien un iPhone 5 qui a été présenté à San Francisco et son arrivée s’accompagne naturellement d’une mise à jour du système d’exploitation, l’iOS 6. L’iPhone 5 sera proposé en 16, 32 et 64 Go en deux coloris, Blanc & argenté et Noir & ardoise.

Un géant poids plume
Comme attendu, et comme les images l’avaient montré sur le web plusieurs semaines avant son lancement, l’iPhone 5 est plus grand. Il dispose d’un écran de 4 pouces de diagonale, soit 10,3 cm. C’est une véritable rupture tant sur le plan esthétique que technologique. En effet, les cinq générations précédentes d’iPhone présentaient toutes des écrans de 3,5 pouces de diagonale, soit 9 cm, et cela représente déjà une grande première pour Apple que de modifier la taille de l’écran. En terme de géométrie, le résultat de cette amélioration est sans appel : l’écran, qui conserve la même largeur de 4,9 cm, gagne près de 1,5 cm en longueur. Visuellement, cela se concrétise par l’apparition d’une cinquième ligne d’applications sur l’écran. Vous pourrez ainsi stocker de 24 à 288 applications sur un écran si vous placez des dossiers complets dans tous les emplacements disponibles, Dock compris. Ce nouvel écran devrait logiquement impliquer une augmentation de quelques cotes, mais l’iPhone ne s’élargit pas et ne s’épaissit pas, bien au contraire. Seule sa longueur augmente, en passant de 115,2 mm, pour les iPhone 4 et 4S à 123,8 mm pour le 5. Avec l’écran et son épaisseur, c’est la seule mesure qui change. Plus grand, l’iPhone 5 est pourtant le plus léger des iPhone jamais conçus. Avec seulement 112 grammes, il vient même jouer dans la même catégorie de poids que ses concurrents les plus légers, comme le Galaxy S III de Samsung notamment, lequel dispose toutefois d’un écran encore plus large, mais qui économise beaucoup de poids grâce à sa structure en plastique.

Côté esthétique et conception, l’iPhone est encore une réussite visuelle, comme technologique. La technique d’assemblage des pièces rend les soudures invisibles et les bords de la structure métallique ont été taillés au diamant. Svelte sans oublier d’être puissant (voir par ailleurs), il est aussi l’iPhone le plus fin de la gamme avec seulement 7,6 mm d’épaisseur. Là encore, il bat la concurrence à plate couture, et seul le Motorola Razr parvient à faire mieux avec 0,5 mm de moins, mais ces deux mobiles sont les uniques « top smartphones » à briser la barre des 8 mm. Pour gagner autant de poids et de volume, les ingénieurs ont repensé une grande partie des composants de l’iPhone. Si le nouveau design de l’appareil photo, 20% plus petit ne sera pas nécessairement visible à l’œil nu, deux innovations majeures seront évidentes pour tout possesseur d’iPhone 5. La première est la disparition du connecteur à 30 broches qui accompagnait l’iPhone depuis sa sortie, mais également les premiers iPod ou encore l’iPad. Ce connecteur relié au câble USB était au centre du concept de synchronisation entre l’appareil et iTunes, sur votre ordinateur. L’apparition d’iCloud et de la synchronisation « over the air » a rendu son usage moins systématique. Pourtant, sa disparition n’était pas l’élément le plus attendu, mais apparaît aujourd’hui comme une conséquence logique de l’évolution de l’utilisation de l’iPhone. Le nouveau connecteur est beaucoup plus fin et ressemble quelque peut à certaines clés USB plates. Il pourra toutefois être utilisé dans n’importe quel sens et a été baptisé « Ligthning » par Apple, ce qui signifie « foudre ». Ce nom n’est pas sans rappeler la connectique Thunderbolt qui accompagne les nouveaux MacBook, iMac et Mac Mini et que l’on pourrait traduire par « coup de tonnerre ». L’autre grande nouveauté visible concerne la carte SIM de l’iPhone. À l’inverse de l’écran et du boîtier qui ont grandi, la carte a suivi le même chemin qui le connecteur en s’amaigrissant considérablement. Ainsi, la micro-SIM laisse la place à une nano-SIM qui est 44% plus petite. Vous devrez donc impérativement changer de carte si vous achetez un iPhone 5, car il ne fonctionnera pas avec les SIM classiques ou les micro-SIM. Des kits adaptateurs sont par ailleurs déjà disponibles dans les boutiques de certains opérateurs.

Enfin, lorsque l’on parle de structure métallique, il ne faut pas y voir l’utilisation de Liquidmetal, cet alliage que beaucoup voyaient arriver sur l’iPhone. Le boîtier du mobile Apple est composé de verre et d’aluminium. Ce dernier, anodisé, est identique à celui qui est utilisé dans la fabrication des MacBook Pro et MacBook Air, qui disposent d’une coque Unibody. Sur l’iPhone, il est accompagné d’inserts en céramique vitrifiée dans le haut et le bas de l’arrière pour le modèle blanc et argenté et de verre teinté pour le modèle noir et ardoise.

Écran Retina de 4 poucesMalgré sa taille plus importante, l’écran de l’iPhone 5 est accessible avec le pouce d’une seule main, ce qui ne devrait guère modifier l’utilisation habituelle, si ce n’est que l’on devra parfois aller chercher icones et bouton un tout petit peu plus loin. En comparaison avec un iPhone 4 ou un 4S, toucher le haut de l’écran d’un 5 équivaut environ à atteindre le speaker que l’on pose contre son oreille, ce qui est tout à fait faisable et ne demande pas d’extension particulière. Mais le plus intéressant sur cet écran et qu’il demeure un Retina, avec la même densité de pixels par pouce qu’un iPhone 4S, soit 326. En revanche, avec un écran de 4 pouces de diagonale, cela augmente considérablement la résolution et cette dernière passe ainsi de 960×640 à 1136×640. La largeur de l’iPhone n’ayant pas évolué, il dispose du même nombre de pixels en largeur mais pas en hauteur, ce qui sera largement exploité par les fonctionnalités du nouvel appareil photo. Vous trouverez ainsi 18% de pixels en plus par rapport à un 4S, sans oublier une saturation des couleurs accrue de 44%. Ce nouvel écran est sans conteste l’élément le plus important dans la manière que l’on aura d’appréhender l’usage de l’iPhone, en terme de photographie, de vidéos, de jeux, de surf sur Safari ou de montage vidéo avec iMovie.

Puce A6
Steve Jobs était un inconditionnel de l’esthétique du Bauhaus allemand et du design des motos BMW. Pour ce qui concerne le nom des processeurs de l’iPhone, une autre marque allemande est à l’honneur, avec une toute autre analogie. En effet, les puces ont le même nom que les voitures Audi, avec, après les A4 et A5 (respectivement sur le 4 et le 4S), l’arrivée de la puce A6. Comme à chaque évolution de l’iPhone, cette dernière est annoncée comme deux fois plus rapide que la précédente. Un iPhone 5 est donc supposé charger les pages ou lancer les applications deux fois plus rapidement qu’un 4S, qui fait pourtant déjà partie des plus rapides de son segment. Il faut donc s’attendre à un nouveau déploiement de puissance de la part du nouveau modèle. En proposant des graphismes chargés deux fois plus rapidement, il faudra donc attendre quelques semaines après sa sortie pour pleinement mesure l’étendue de ses capacités avec l’arrivée d’applications à niveaux. Lors de la Keynote, Electronic Arts a présenté la nouvelle version de Real Racing, la 3, qui est avec un jeu comme Infinity Blade d’Epic Games, le mètre-étalon en la matière. Ce jeu, dans sa version 2 utilise à plein la puissance d’un iPhone 4S et il est logique qu’un nouvel appareil demande une évolution du côté des logiciels.

Appareil photo iSight
Sur son site web, Apple présentait l’appareil photo de l’iPhone comme « la caméra la plus populaire du monde », et il est vrai qu’avec la multiplication des smartphones, et notamment des iPhone, et la grande qualité des optiques proposées, les appareils intégrés des mobiles ont tendance à remplacer les compacts et autres reflex numériques. Comme de nombreux autres composants de l’iPhone, elle a subi une petite cure de minceur en perdant 25% de sa taille. Toutefois, l’essentiel a été conservé avec notamment la conception de la lentille en cinq éléments et un capteur de 8 mégapixels. Elle prendra des photos en 3264×2448 pixels, soit près du double de la taille d’un écran de MacBook Pro 13 pouces en terme de définition. Apple lui a également ajouté un nouveau filtre infrarouge, amélioré son mode de prise de vue dynamique en faibles conditions de lumière ainsi que sa réduction du bruit. Elle aussi a gagné en vitesse avec une prise de vue plus rapide de 40%, grâce notamment à l’apport de la puissance de la puce A6. Côté vidéo, elle propose toujours la capture en HD 1080p, mais la principale nouveauté de cette caméra est la possibilité de réaliser des images panoramiques à 240° en tenant l’iPhone verticalement. En conditions de lumière optimales, la définition de ces clichés panoramiques pourra atteindre 28 mégapixels, soit près du triple d’un bon reflex ! Enfin, et cela ne concerne plus la caméra arrière, mais celle de la face avant de l’iPhone, qui est en particulier dédiée à FaceTime, elle pourra capturer les images en 720p, pour vous permettre de passer vos appels visio dans un bien meilleur confort visuel.

Connectivité
Le premier iPhone avait été surnommé « Edge », pour son utilisation de ce réseau. Puis, il y eu le 3G, qui utilise le réseau éponyme comme tous les autres iPhone suivants jusqu’au 4S, le « World Phone » capable de switcher entre GSM et CDMA. Dans ce domaine, Apple fait en partie marche arrière et revient à la configuration de l’iPhone 4 qui proposait deux modèles, un GSM et un CDMA, deux réseaux cellulaires différents. Mais en matière de réseau sans fil, l’iPhone 5 passe à la vitesse supérieure avec l’accès au LTE (Long Term Evolution) que l’on appelle également parfois 3,9G, car il est un peu moins performant que la 4G complète. Malheureusement, cette fonctionnalité, qui prend tout son sens avec un iPhone d’une telle puissance n’est pas encore disponible en France et ne pourra être utilisée avec un iPhone 5 qu’aux États-Unis, au Canada, en Allemagne, en Australie, au Japon, au Royaume-Uni, à Hong Kong, en Corée et à Singapour. Si vous voyagez dans l’un de ces pays, vous pourrez vous connecter à ce réseau (attention cependant aux frais d’itinérance) mais si vous ne quittez pas nos frontières, il vous faudra attendre que les deux géants français Orange et SFR achèvent leur mise à niveau du réseau, Orange étant d’ores et déjà en phase de test sur la 4G à Marseille.

Batterie
Pour ce qui concerne la batterie, elle a logiquement bénéficié de l’allongement de l’iPhone 5 mais aussi de la réduction de la taille des composants. Ainsi, elle affiche de  meilleures données que celles du 4S, ce qui, là non plus, n’est pas une surprise.  En communication (avec une connexion en 3G en parallèle), le 5 est virtuellement utilisable pendant 8 heures. Il propose également 8 heures de surf en 3G (+2 heures par rapport au 4S) et en LTE et 10 heures en Wi-Fi (+1 heure par rapport au 4S). En lecture vidéo, il atteint là encore 10 heures et 40 heures en lecture audio. Enfin, il peut rester en veille pendant 225 heures, soit plus de 9 jours (+25 heures par rapport au 4S).

Système audio
En matière d’audio, l’iPhone 5 se caractérise par deux grandes nouveautés : les EarPods, la nouvelle paire d’écouteurs intra-auriculaires et l’apparition d’un troisième micro. L’iPhone 4 et le 4S avaient chacun deux micros, l’un à l’avant et l’autre à l’arrière pour parvenir à une réduction du bruit ambiant. Avec le 5, un troisième micro a été implanté dans l’emplacement de l’écouteur pour encore augmenter le confort auditif. Les EarPods sont, eux, une véritable rupture en matière de design avec l’abandon des traditionnels écouteurs ronds qui ont accompagné les millions d’iPhone et d’iPod vendus ces dernières années. Ils proposent une ergonomie nouvelle et sont plus agréables à placer dans l’oreille.

iOS 6
Cela n’est pas une nouveauté, mais c’était attendu. L’iOS 6 a une nouvelle fois été annoncé lors de cette Keynote par la voix de Scott Forstall, le Senior-Vice president en charge du software. Il a présenté les grandes nouveautés en matière d’applications avec l’arrivée de Passbook, une application qui centralisera tous vos billets et coupons électroniques, l’intégration de Facebook en tant qu’application « semi-native », ou encore la nouvelle version de Plans, désormais totalement pensée et créée par Apple. Parmi les autres nouveautés, Siri progresse aussi avec de nouvelles fonctionnalités et FaceTime sera désormais utilisable via le réseau cellulaire, ce qui n’était pas le cas jusqu’au 4S, le logiciel demandant obligatoirement une connexion Wi-Fi pour fonctionner. La mise à jour sera disponible le 19 septembre, soit deux jours avant le lancement de l’iPhone 5.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*