Electronic Arts absorbe Firemint

Electronic Arts a officiellement annoncé mardi 3 mai avoir trouvé un accord avec la société de jeux australienne Firemint concernant un rachat total.

Le développeur des Real Racing 1 et 2 ou de Flight Control, trois best-sellers du Store en catégorie jeux va donc changer de propriétaire et apporte, selon les termes du communiqué publié par EA, « une équipe très créative qui a fait ses preuves en matière de talent créatif. » La société basée à Melbourne a par ailleurs été l’une des premières à développer une application de jeu pour le Mac App Store, avec une version ordinateur de son légendaire jeu Flight Control. Le deal devrait être scellé d’ici un petit mois, et les termes financiers de l’accord n’ont pas été divulgués. Si EA réalise certainement une belle affaire, qui doit probablement lui coûter plusieurs millions de dollars, l’indépendance future de Firemint en matière d’édition de jeux est l’une des grandes questions de cet accord.

En effet, avec des titres comme Real Racing, Firemint est l’un des concurrents les plus sérieux d’EA sur le marché des jeux de pilotage. Le tarif des jeux Firemint va-t-il être aligné sur celui des jeux EA ? La hiérarchie américaine espère-t-elle freiner le développement de certains jeux pour mettre en avant ses produits « maison ». Gageons que Firemint, qui n’a cessé de progresser en matière de gameplay et propose aujourd’hui certains des plus beaux jeux du Store ne verra pas ses efforts « freinés » et pourra continuer de nous ravir avec de superbes réalisations.

Publiée sur le site de MacRumors, cette nouvelle n’a pas manqué de faire réagir les internautes américains, souvent très virulents à l’encontre d’EA. Mais comme l’un d’entre eux le souligne, le business des jeux mobiles est florissant, et il est logique que les gros poissons finissent par avaler les plus petits.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*